Le Standard de la Poule de Gournay

dsc00514-6.jpg

Généralités

*Origine : Gournay en Bray, Normandie.

*Oeufs à couver : 60 gr minimum, coquille blanche.

*Diamètre des bagues : coq 18 mm, poule 16 mm.

*Masse : coq adulte minimum 2,5kg; poule adulte minimum 2kg.

Type et but de l'Elevage.

Volaille de type fermier, élégante, aux formes arrondies, plumage serré, noir caillouté blanc. La poule de Gournay se recommande surtout par sa ponte, sa rusticité et son engraissement facile, qui en font une exellente race de ferme.

SANTARD COQ.

*Corps : allongé, contours arrondis.

*Cou : plutôt long et paraissant d'autant plus long que les plumes sont collées au cou. Ces plumes du camail sont serrées, peu abondant.

*Dos : long, assez large, légèrement incliné.

*Poitrine : bien développée.

*Abdomen : bien développé.

*Ailes : portées bien collées au corps et fermées.

*Queue : fermée, portée assez haute, nombreuses faucilles.

*Tête : moyenne, plutôt petite, sans trace de huppe.

*Crête : simple, droite, assez grande, portée loin en arrière et bien dégagée de la nuque.

*Babillons : moyens, arrondis.

*Oreillons : ovales, blancs, légère trace de rouge toléré.

*Face : rouge.

*Yeux : à iris jaune orangé.

*Bec : moyen, jaspé de blanc, rose et noir.

*Cuisses : courtes, peu visibles, plumage collant.

*Tarses : de longueur moyenne, sans traces de plumes, marbré rose et noir, 4 doigts.

POULE.

Les caractéristiques de la poule sont les mêmes que celles du coq. Crête fine et légèrement penchante.

VARIETE NOIR CAILLOUTE BLANC

L' ensemble est un cailloutage de blanc et de noir. Chez le coq âgé un léger reflet jaune paille est toléré dans le camail et les lancettes.

DEFAUTS GRAVES

Trop svelte, plumage bouffant, trace d'épi ou de huppe, plumes rousses ou grises, plumes aux tarses, oreillons complètement rouges, bleuâtres ou jaunes, tarses entiérement noirs ou gris, queue d'écureuil ou trop horizontal. Coq pesant moins de 2kg, poule moins de 1,7kg. 

 

Le Cailloutage

dsc00488-5.jpgUne poule adulte trop blanche (en vieillisant certaines volailles ont tendance à être trop claires)

 

 

dsc07299-9.jpg

 Une jeunne poule avec un plumage au couleur pas assez caillouté de blanc. 

 

 

dsc00497-10.jpg Bon Cailloutage régulier pour cette poule

Les Oreillons

dsc07260-2.jpgLes Oreillons de ce coq sont trop rouges (sujet à éliminé pour la reproduction

 

 

dsc07261-4.jpgUn coq avec des oreillons blancs tachetés de rouge

 

 

dsc07267-copie-2.jpgDe bon oreillons bien blanc (avec une bonne crête)

Les Crêtes

dsc07280-2.jpgTrés mauvaise crête en S avec beaucoups trop de crétillons

 

 

dsc00531-copie-1.jpgUne crête avec un double crétillons défaut hériditaire a éliminer de la reproduction

 

 

dsc07267-copie-3.jpgBonne Crête régulière pour ce coq

 

Les Tarses

dsc07283-2.jpgVoici des tarses et des doigts bien marbrés pour cette jeune poulette Gournay

Historique

Voici un article d'une ancienne revue Vie à la Campagne " Numéro Extraordinaire le Parfait Aviculteur LES POULES QUI RAPPORTENT " datant de février 1927.

RACE DE GOURNAY

Une des plus anciennes races françaises, remarquable par la rusticité de ses poussins.

LA POULE DE GOURNAY se recommande surtout par sa ponte, sa rusticité et son engraissement facile, qui en font une excellente race de ferme.

ORIGINE. Cette race, originaire de la Seine-Inférieure, titre son nom de la petite ville de Gournay-en-Bray. Pendant longtemps elle fut élevée au hasard, mais actuellement des éleveurs ont su l'apprécier, la perfectionner. Elle possède ses caractères typiques nettement définis, mais peut être améliorée comme pondeuse. Le type est à crête simple.

AIRE D'EXTENSION. Le berceau primitif de la race de Gournay comprend les pays de Caux et de Bray, de Gournay-en-Bray à Gournay-en-Caux; son aire géographique embrasse la Normandie, le Beauvais et la Picardie.

PROTOTYPE DE PERFECTION. Apparence générale. La Poule de Gournay est une volaille de taille un peu au-dessus de la moyenne, aux formes bien proportionnées, au plumage régulièrement caillouté blanc et noir, d'un poids supérieur à celui de nos meilleures races bonnes pondeuses. Les pattes sont nues. Le Coq porte de belles faucilles.

LE COQ. Port : fier avec une tête intelligente.

Allure : vive et décidée.

Tête et Cou. Tête : éveillée, fine, un peu longue, sans la moindre trace de huppe. Bec : moyen, jaspé. Crête : simple, d'un rouge intense, à dents profondes, bien droite et portée loin en arrière.

Oeil : jaune foncé ou orange. Barbillons : ordinaires, arrondis, bien rouges. Oreillons : rouges, ou d'un rouge mêlé de blanc. Cou : assez long, bien emplumé, aux plumes fines et soyeuses ; le camail ne descend guère plus bas que le cou.

Corps et Pattes. Corps : bien charpenté, formes arrondies bien proportionnées, ensemble gracieux. Poitrine : bien développée, charnue. Dos : long et assez large. Abdomen : large, bombé. Ailes : bien fermées, serrées contre le corps. Queue : fermée, assez bien relevée. Tarses : moyens, marbrés rose et noir. Doigts : au nombre de quatre, marbrés rose et noir. Ongles : noirs ou rosés.

Plumage : très régulièrement caillouté. Blanc pur et noir brillant. La prédominance du noir est préférable. Plume serrée. Poids : Adulte, 2 kg. ; Coq, 3 kg. 500.

LA POULE. jolie volaille, alerte, décidée; se distingue du coq par sa crête penchée, le plus souvent sur le côté droit. Poids : 2 kg.500.

Echelle des points. Forme et aspect général : 20; Plumage : 15; Queue : 10; Pattes : 20; Volume : 10; Total : 100.

DEFECTUOSITES. Crête : droite chez la poule et penchée chez le coq. Oreillons : blanc pur. Pattes : toutes noires ou toutes grises, sans marbrures. Ailes : tombantes. Queue : renversée sur le dos chez le coq et la poule ou trop basse chez la poule. Plumes : jaunes (sauf jaunissement par le soleil), rousses ou grises; plumage peu serré, renfermant plus de blanc que de noir. La plus légère trace d'épi ou de huppe sur la tête; plumes sur les tarses.

QUALITES APTITUDES. La poule de Gournay est une race fixée, très robuste et rustique. Extrêmement vive, alerte, elle aime courir à travers champs, où elle sait merveilleusement trouver sa vie. Elle convient admirablement à tous les climats, n'étant jamais malade, car elle ne redoute ni le froid, ni la pluie, ni l'humidité constante. Elle s'adapte parfaitement à l'élevage libre. Elle peut, en effet, vivre entièrement dehors, n'ayant pour poulailler qu'un vieil arbre touffu. Elle supporte la vie en parquet, mais donne ainsi un rendement inférieur. De précocité normale, c'est une bonne pondeuse qui donne de gros oeufs à coquille blanche. Elle ne couve pas. C'est une bonne mère, lorsqu'elle est en liberté. Sa ponte est à améliorer. Les poussins de la race de Gournay s'élèvent avec facilité, ce qui en permet l'élevage sous les climats rudes du Nord, de l'Ouest et de l'Est. C'est, en somme, une Poule pratique, convenant au propriétaire, au fermier voulant des oeufs et de la chair.

APTITUDES PRODUCTRICES. Ponte : D'après le standard, la production moyenne en oeufs de la Poule de Gournay est de 160 à 170 oeufs pesant 65 à 70 gr.; à coquille blanche. La période de ponte commence en Janvier pour finir en Septembre. Chair. La chair de la Gournay est très tassée, blanche et savoureuse, rappelant celle des Mantes et des Houdans.

CONDUITE DE L'ELEVAGE. La poule n'est pas très précoce comme ponte; mettez-la à couver pour avoir des éclosions à partir de Mars. En général, grâce à la rusticité de cette race, faites des incubations de Janvier en Septembre. Les Poussins s'élèvent très facilement et rapidement au même titre que ceux des Poules communes. Donnez des pâtées, des grains, des déchets de table; la Poule de Gournay mange tout ce qu'on lui offre. Pour produire le Poulet fin, donnez aux sujets destinés à remplir ce rôle des pâtés de farine d'orge, de riz cuit et du laitage. Poids à 6 mois: 2 kg. Laissez les adultes à peu prés en liberté dans des herbages; c'est ainsi qu'ils se comportent le mieux.

SELECTION ET CROISEMENTS. Rejetez les reproducteurs de trop grande taille et de conformation arrondie (type Orpington). Recherchez le dos long et la queue portée à angle ouvert. La plupart des éleveurs proscrivent les croisements; d'autres préconisent le croisement à une génération avec un Brahma ou un Indien pour obtenir des pièces plus grosses. Evitez le croisement avec l'Ancône, qui apporte du brillant au plumage et une chair jaune. Il ne semble pas que des améliorations réelles puissent être obtenues en infusant à la Gournay du sang étranger ou en s'en servant comme amélioration d'autres races.

Commercialisation. Prix de base : unité : 80 fr. : parquet (1 coq et 3 poules) : 12 fr.

Clubs et Sociétés. Club français de la race Gournay ; Club avicole de la Seine-Inférieure ; Cercle des Fermières de la Seine-Inférieure.

img022.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site